La fin des aides à la filière bio serait une erreur stratégique majeure

Si le bio tend à progresser en surfaces agricoles et est en croissance sur le marché français, les bugdets des régions pour l’aide à la conversion et au maintien de l’agriculture biologique restent encore insuffisants.

A lire sur La Gazette des Communes (03 mai 2016)

Greentrade