Un espace pour échanger avec des experts métier.

Stand R111

Le Forum des Bio Tendances, organisé en partenariat avec BioLinéaires, présente un programme de mini-conférences, basé sur des échanges entre professionnels. C’est un espace de discussion avec des experts métiers sur des thèmes clés pour les magasins bio.

Pour accéder aux replays des conférences sur Natexpo Digital, téléchargez votre badge visiteur 

Programme 2021

 

Dimanche 24 octobre 2021

 10h30 : Bio post-Covid : 4 clés pour répondre aux nouvelles attentes
La Covid-19 annonce l’ère du Cygne noir, des évènements imprévisibles appelés à se répéter. Pour une bio résiliente et innovante, voici 4 concepts clé pour de nouvelles offres de produits et services : Nano distribution agile — Maison tribale – produits sanctuaire — Bio Wellbeing inclusive — Lieux de vie phygitaux.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

 11h30 : Belgique, une bio à deux vitesses ?
Cette question est de plus en plus posée par les acteurs de la bio en Belgique. En effet, lors ces enquêtes, Sales4Bio constate qu’il y a une forte interrogation sur les nouvelles stratégies à adopter et sur l’avenir de la bio d’ici 5 ans. Le marché bouge, tant au niveau des grossistes que des points de vente. Une difficulté supplémentaire pour les nouvelles marques désireuses de s’implanter et de trouver des partenariats solides. Un petit point s’impose !
Avec Mélanie Login, Sales4Bio

 12h30 : Les tendances des marchés de la bio
Une analyse BioAnalytics par good de 6 marchés du réseau bio : évolution des ventes et des rapports concurrentiels pour les produits d’entretien, l’épicerie sucrée, l’épicerie salée, les surgelés, le baby food et les produits frais. Et aussi une analyse transverse de 3 sujets qui dynamisent et questionnent le réseau bio : le vrac, les labels et la transition vers l’agriculture biologique.
Avec Bernard Ollié et Adrien Weitzman, Agence Good

 13h30 : Distribution GMS : 4 tendances fortes 2022-2025
Désormais acteurs de la bio, la grande distribution et les marques conventionnelles, si elles s’inspirent du circuit spécialisé, mais avancent aussi sur de nouvelles voies qui vont peser à terme sur tout le secteur du bio. Décryptage : Cuisines fantômes – Drive piéton – Rachat de magasins spécialisés – L’univers produit adapté au quartier.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

 14h30 : Les tendances des marchés de la bio
Une analyse BioAnalytics par good de 6 marchés du réseau bio : évolution des ventes et des rapports concurrentiels pour les produits d’entretien, l’épicerie sucrée, l’épicerie salée, les surgelés, le baby food et les produits frais. Et aussi une analyse transverse de 3 sujets qui dynamisent et questionnent le réseau bio : le vrac, les labels et la transition vers l’agriculture biologique.
Avec Bernard Ollié et Adrien Weitzman, Agence Good

 15h30 : Les tendances marché du vrac
Si le secteur du vrac a montré de la résilience lors de la crise Covid-19 (consommation restée stable, plus de 250 ouvertures de commerces vrac) où en est vraiment le marché du vrac aujourd’hui ? Quelles attentes consommateurs ? Quelles évolutions pour les acteurs de la distribution ?
Avec Célia Rennesson et Chloé Liard, Réseau Vrac

 16h30 : Le consommateur bio et le digital/cross-canal
BIO panel, analyse et décrypte, avec son étude annuelle, les évolutions et les tendances des consommateurs pour le futur. Comprendre en 2021 sa vision du digital, et du cross-canal : on vous donne les clefs du futur.
Avec François Labbaye, Bio Développement

 17h30 : Vision : des filières producteur-transformateur aux slow filières circulaires du XXIe siècle
Le « bio ET local » sort de l’enfance et se dirige vers des distances toujours plus raccourcies. Conséquence, les filières vont devoir s’adapter en se scindant en trois grandes « Slow » familles. Le locavorisme, mais aussi le zéro déchet, la consigne, la solidarité inclusive, sont les piliers d’une nouvelle chaîne agroalimentaire agile, circulaire, et systémique, en construction émergente. Une étape décisive du bio commence.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

 

Lundi 25 octobre 2021

10h : Les tendances des marchés de la bio
Une analyse BioAnalytics par good de 6 marchés du réseau bio : évolution des ventes et des rapports concurrentiels pour les produits d’entretien, l’épicerie sucrée, l’épicerie salée, les surgelés, le baby food et les produits frais. Et aussi une analyse transverse de 3 sujets qui dynamisent et questionnent le réseau bio : le vrac, les labels et la transition vers l’agriculture biologique.
Avec Bernard Ollié et Adrien Weitzman, Agence Good

11h : Avancées réglementaires
Projet de loi Climat et Résilience, Décret 3R, Projet de décret emballages réemployés, projet d’avis du CNA sur le vrac, études de l’Ademe sur le vrac, projet de label AFNOR sur le gaspillage alimentaire : la vente en vrac est dans tous les tuyaux !
Avec Lucia Pereira, Réseau Vrac

12h : Les magasins bio en France face au challenge des emballages
95% des magasins bio en France cherchent des solutions convaincantes au sujet des emballages – indispensables selon eux pour répondre aux attentes des consommatrices et consommateurs. C’est un des résultats de l’enquête Ecozept de 2021 auprès de 100 magasins bio, où nous explorons le domaine de l’emballage : bio-plastics, collecte, recyclage et consigne.
Avec Burkhard Schaer, Ecozept

13h : Bio++ : la bio face à la montée de nouveaux objectifs sociétaux, quelles conséquences ?
Un déferlement d’engagements « plus bio que bio » envahit la GMS, les grandes marques, de nouveaux labels, et le client, jusqu’à atteindre les produits non bio, et au risque de brouiller les différences — réelles — qu’apportent le réseau spécialisé et le label Bio UE. Décryptage des tendances en cours pour ne pas se laisser distancer.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

14h : Le consommateur bio et l’innovation
BIO panel, analyse et décrypte, avec son étude annuelle, les évolutions et les tendances des consommateurs pour le futur. Comprendre en 2021 sa vision de l’innovation qu’il attend des acteurs de la bio : on vous donne les clefs du futur.
Avec François Labbaye, Bio Développement

14h30 : Vision : des filières producteur-transformateur aux slow filières circulaires du XXIe siècle
Le « bio ET local » sort de l’enfance et se dirige vers des distances toujours plus raccourcies. Conséquence, les filières vont devoir s’adapter en se scindant en trois grandes « Slow » familles. Le locavorisme, mais aussi le zéro déchet, la consigne, la solidarité inclusive, sont les piliers d’une nouvelle chaîne agroalimentaire agile, circulaire, et systémique, en construction émergente. Une étape décisive du bio commence.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

15h : Belgique, une bio à deux vitesses ?
Cette question est de plus en plus posée par les acteurs de la bio en Belgique. En effet, lors ces enquêtes, Sales4Bio constate qu’il y a une forte interrogation sur les nouvelles stratégies à adopter et sur l’avenir de la bio d’ici 5 ans. Le marché bouge, tant au niveau des grossistes que des points de vente. Une difficulté supplémentaire pour les nouvelles marques désireuses de s’implanter et de trouver des partenariats solides. Un petit point s’impose !
Avec Mélanie Login, Sales4Bio

16h : Le marché bio en Allemagne
Même s’il est souvent peu dynamique ces dernières années, le marché bio allemand est toujours novateur. On y réinvente la vente directe en la combinant à des magasins bio, on crée de nouveau formats de distribution et des « Superlabels bio ». En plus, la Covid-19 a rebattu les cartes entre la Grande Distribution et la distribution spécialisée. Ecozept analyse ces évolutions et propose un partage d’expériences.
Avec Burkhard Schaer, Ecozept

17h : Les tendances des marchés de la bio
Une analyse BioAnalytics par good de 6 marchés du réseau bio : évolution des ventes et des rapports concurrentiels pour les produits d’entretien, l’épicerie sucrée, l’épicerie salée, les surgelés, le baby food et les produits frais. Et aussi une analyse transverse de 3 sujets qui dynamisent et questionnent le réseau bio : le vrac, les labels et la transition vers l’agriculture biologique.
Avec Bernard Ollié et Adrien Weitzman, Agence Good

17h30 : Bio post-Covid : 4 clés pour répondre aux nouvelles attentes
La Covid-19 annonce l’ère du Cygne noir, des évènements imprévisibles appelés à se répéter. Pour une bio résiliente et innovante, voici 4 concepts clé pour de nouvelles offres de produits et services : Nano distribution agile — Maison tribale – produits sanctuaire — Bio Wellbeing inclusive — Lieux de vie phygitaux.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

 

Mardi 26 octobre 2021

10h : Le consommateur bio et le digital/cross-canal
BIO panel, analyse et décrypte, avec son étude annuelle, les évolutions et les tendances des consommateurs pour le futur. Comprendre en 2021 sa vision du digital, et du cross-canal : on vous donne les clefs du futur.
Avec François Labbaye, Bio Développement

10h30 : Belgique, une bio à deux vitesses ?
Cette question est de plus en plus posée par les acteurs de la bio en Belgique. En effet, lors ces enquêtes, Sales4Bio constate qu’il y a une forte interrogation sur les nouvelles stratégies à adopter et sur l’avenir de la bio d’ici 5 ans. Le marché bouge, tant au niveau des grossistes que des points de vente. Une difficulté supplémentaire pour les nouvelles marques désireuses de s’implanter et de trouver des partenariats solides. Un petit point s’impose !
Avec Mélanie Login, Sales4Bio

11h30 : Les tendances des marchés de la bio
Une analyse BioAnalytics par good de 6 marchés du réseau bio : évolution des ventes et des rapports concurrentiels pour les produits d’entretien, l’épicerie sucrée, l’épicerie salée, les surgelés, le baby food et les produits frais. Et aussi une analyse transverse de 3 sujets qui dynamisent et questionnent le réseau bio : le vrac, les labels et la transition vers l’agriculture biologique.
Avec Bernard Ollié et Adrien Weitzman, Agence Good

12h : Bio post-Covid : 4 clés pour répondre aux nouvelles attentes
La Covid-19 annonce l’ère du Cygne noir, des évènements imprévisibles appelés à se répéter. Pour une bio résiliente et innovante, voici 4 concepts clé pour de nouvelles offres de produits et services : Nano distribution agile — Maison tribale – produits sanctuaire — Bio Wellbeing inclusive — Lieux de vie phygitaux.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

13h : Les tendances marché du vrac
Si le secteur du vrac a montré de la résilience lors de la crise Covid-19 (consommation restée stable, plus de 250 ouvertures de commerces vrac) où en est vraiment le marché du vrac aujourd’hui ? Quelles attentes consommateurs ? Quelles évolutions pour les acteurs de la distribution ?
Avec Célia Rennesson et Chloé Liard, Réseau Vrac

14h : Distribution GMS : 4 tendances fortes 2022-2025
Désormais acteurs de la bio, la grande distribution et les marques conventionnelles, si elles s’inspirent du circuit spécialisé, mais avancent aussi sur de nouvelles voies qui vont peser à terme sur tout le secteur du bio. Décryptage : Cuisines fantômes – Drive piéton – Rachat de magasins spécialisés – L’univers produit adapté au quartier.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

14h30 : Les magasins bio en France face au challenge des emballages
95% des magasins bio en France cherchent des solutions convaincantes au sujet des emballages – indispensables selon eux pour répondre aux attentes des consommatrices et consommateurs. C’est un des résultats de l’enquête Ecozept de 2021 auprès de 100 magasins bio, où nous explorons le domaine de l’emballage : bio-plastics, collecte, recyclage et consigne.
Avec Burkhard Schaer, Ecozept

15h30 : Les tendances des marchés de la bio
Une analyse BioAnalytics par good de 6 marchés du réseau bio : évolution des ventes et des rapports concurrentiels pour les produits d’entretien, l’épicerie sucrée, l’épicerie salée, les surgelés, le baby food et les produits frais. Et aussi une analyse transverse de 3 sujets qui dynamisent et questionnent le réseau bio : le vrac, les labels et la transition vers l’agriculture biologique.
Avec Bernard Ollié et Adrien Weitzman, Agence Good

16h : Bio++ : la bio face à la montée de nouveaux objectifs sociétaux, quelles conséquences ?
Un déferlement d’engagements « plus bio que bio » envahit la GMS, les grandes marques, de nouveaux labels, et le client, jusqu’à atteindre les produits non bio, et au risque de brouiller les différences — réelles — qu’apportent le réseau spécialisé et le label Bio UE. Décryptage des tendances en cours pour ne pas se laisser distancer.
Avec Sauveur Fernandez, Econovateur

 

 Retrouvez le replay de ces conférences sur Natexpo Digital 

 

Accédez au programme 2020

Redécouvrez le programme 2019

 

Share via
Copy link