Le nouveau normal

La société et la planète ont été transformées pendant la pandémie. La quête de sens a infusé nos vies.

Durant cette période inédite, le rapport au monde, à la nature, au travail et au foyer a été modifié. Temporairement ou définitivement, pour ceux qui ont choisi de changer de lieu de vie ou de métier, par exemple.

La notion même de la normalité pose question. Une majorité de personnes attendent un retour à la ‘normale’, tandis que d’autres souhaitent de profondes mutations sociétales. Un Français sur quatre considère néanmoins qu’on ne retrouvera jamais une vie normale[i]. Mais cette lassitude qui a envahi les français semble s’estomper au fur et à mesure que la sortie de ‘crise’ et la réouverture des lieux progressent…pour un retour à notre vie d’avant ? Peut être juste en surface.

Le Covid-19 et les confinements successifs ont changé la hiérarchisation de nos priorités, mais sans les modifier elles-mêmes. Au plus fort de la crise, les Français plaçaient bien sûr l’épidémie seule en tête de leurs préoccupations (76 %), suivis par le système de santé (42 %) et le réchauffement climatique (33 %)[ii].

Les deux mouvements structurants de la société n’ont donc pas été masqués : la quête de santé et la recherche d’écologie, qui sont bien sûr les deux forces motrices de la bio.

Dans ce paradigme, certaines tendances ont été stoppées, d’autres ont progressé. Si les préoccupations relatives au plastique ont faibli temporairement pour maximiser la sécurité, il est indéniable que la bio continue de prôner le zéro gâchis et le zéro déchet (donc le quasi zéro plastique). Le goût du faire soi-même (D.I.Y), en frais, en bio et en local est revenu plus que jamais. Même si les livraisons à domicile ont explosé – le comportement tout vertueux n’existe pas.

Au final, cette pandémie aura mis en lumière la nécessité de retrouver une certaine souveraineté alimentaire, dans les villes et dans les campagnes. En positif également, le besoin d’être mieux relié aux autres et à la nature, donnant naissance à une solidarité, une empathie et une conscience qui pourraient être les bases d’une nouvelle société.

Oui cette crise a été créatrice d’une autre et possible normalité : l’écologie de soi, le partage et la préservation du vivant.

Pascale Brousse décode pour Natexpo les tendances clés de l’année.

Experte en green, clean et sustainable lifestyle depuis 20 ans, Pascale Brousse a fondé Trend Sourcing en 2000.

Découvrez les macro-tendances et micro-tendances de Natexpo 2021 :

Macro-Tendance n°1 
COVID-19, une nouvelle écologie de soi

Macro-Tendance n°2 
Les contre-cultures gastronomiques

Macro-Tendance n°3 
Les natures inédites

Macro-Tendance n°4
Les minimalismes modernes

Téléchargez le Journal des Tendances 2021

 

[i] Etude Les Français et l’épidémie de Covid-19, Vague 39, Elabe BFM Direct, 2021
[ii] Baromètre par l’association Datacovid et l’institut Ipsos, Avril 2020

 

Redécouvrez le cahier de tendances Natexpo 2020

Share via
Copy link