Les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux emballages des produits qu’ils achètent.

Les marques sont alors dans l’obligation de revoir leurs démarches en proposant de nouvelles solutions plus écologiques, facilitant l’implication réelle des consommateurs : 70 % des consommateurs européens interrogés lors d’une étude en mars 2020[1] déclarent agir activement pour réduire leur utilisation d’emballages en plastique. De façon logique, les papiers et cartons sont les emballages les mieux positionnés notamment parce qu’ils sont identifiés comme compostables à domicile (72 %), plus faciles à recycler (57 %), et plus généralement comme meilleurs pour l’environnement (62 %). L’emballage en verre est privilégié, notamment en raison de sa possible réutilisation (55 %) et une meilleure protection des produits (51 %).

emballage écologique

Cette prise de conscience s’accompagne d’un encadrement législatif : la loi Agec promulguée le 10 février 2020 prévoit en effet la fin de la mise sur le marché des emballages plastiques à usage unique d’ici fin 2040, via un processus sur quatre périodes. Ce grand pas pour la lutte contre le gaspillage va impacter l’ensemble des filières de production et de distribution. Une motivation supplémentaire, au-delà des convictions propres à chaque industriel, pour redoubler d’inventivité afin d’aller chercher des innovations plus respectueuses de l’environnement.

Zoom sur les fournisseurs qui font de l’emballage green leur cœur de métier.

Les emballages en matières recyclées

Actipack fabrique des conditionnements pour les produits d’hygiène-beauté et alimentaires. La société s’est vu décerner par Polyvia le premier label européen – le label MORE – qui valorise l’action des plasturgistes pour l’économie circulaire et l’intégration de plastiques recyclés dans la production, et ce pour la troisième année consécutive. Ses matières responsables sont le PET recyclé (ou R-PET) et le PET biosourcé.
Pulvorex possède dans sa gamme de conditionnements pour cosmétiques et hygiène, une série disponible en R-PET et le R-HDPE (polyéthylène haute densité) ainsi qu’une gamme mono-matériau certifiée COSMOS/Ecocert.
Sequoia Factory s’engage dans la fabrication de présentoirs, PLV et objets publicitaires éco-responsables. Les matériaux choisis : bois, cartons recyclés, matériaux textiles recyclés, PLA, R-PET, fibres végétales, liège, bambou, matériaux compostables ou solubles.

Les solutions biosourcées et compostables

• Les emballages en poches souples refermables Adypack sont des produits légers, nomades et refermables. 100% en kraft filmé, ils sont totalement compostables. La poche est scellée, et se referme une fois ouverte par un système de pli. On peut y mettre des fruits secs, du café, des épices, de la lessive, du thé, etc.
Carbiolice s’est donné pour mission de répondre à l’un des enjeux environnementaux majeurs : la pollution plastique. En développant des solutions plastiques biodégradables et compostables, la société offre une alternative de choix grâce à Evanesto®. Cette solution innovante permet de transformer les bioplastiques en compost, même chez soi. En 200 jours, le plastique végétal disparait, sans microparticules et sans toxicité pour le compost. Carbiolice bénéficie de la protection d’une vingtaine de brevets de couverture internationale pour son innovation.
Micropap Vegepap propose des papiers enduits de haute technicité, Micropap® et Végépap®, issus de nombreuses années de recherche. Limitant l’impact sur l’environnement, ils sont produits à base de fibres de cellulose vierges issues de bois certifiés PEFC – et FSC. Ces deux types de papier, enduits de cire végétale ou minérale, protègent efficacement les qualités organoleptiques des produits alimentaires. Compostables, ils accompagnent le changement vers une économie circulaire.
• La société israëlienne Tipa Corp s’est inspirée de la nature pour créer un packaging imitant le plastique tout en étant totalement écologique. Ce film innovant, réalisé à partir d’un mélange de polymères compostables, peut être mis en œuvre dans les machines utilisant les plastiques conventionnels, ce qui permet aux marques de l’adopter facilement à l’échelle industrielle. Transparent, imprimable, il protège tout aussi efficacement les articles alimentaires.
Vegeplast est une société spécialisée dans la création de pièces biosourcées et biodégradables. Sa matière première Végémat®, apte au contact alimentaire, est composée de céréales, oléoprotéagineux et plantes à fibre. À partir de ce matériau novateur, Vegeplast conçoit des emballages biodégradables par compostage : barquettes, couverts, capsules…

recyclage

Les initiatives zéro déchet et réutilisables

Pour ne pas générer de déchet, même recyclable ou compostable, certaines entreprises misent sur le réutilisable. Cabas, serviettes, bavoirs, recouvre-bols, paniers de rangement… Alterosac confectionne tous les produits textiles utiles de la vie courante. Les articles sont confectionnés à la main dans son atelier de Haute-Savoie et par un atelier d’insertion en Ile-de-France. Les tissus utilisés sont exclusivement du lin, du chanvre et du coton, certifié GOTS par Ecocert.

Pour une réelle évaluation de la recyclabilité

Une fois que les marques se sont assurées de la recyclabilité et de la compostabilité théoriques de leurs emballages, il est primordial de prendre en compte les filières de recyclage afin que le packaging soit effectivement recyclé et/ou composté.

En ce sens Citéo, entreprise à mission, s’engage en mettant à disposition des entreprises un outil opérationnel d’évaluation de la recyclabilité, qui peuvent alors évaluer en toute autonomie le niveau de recyclabilité de leurs emballages. Cette méthode s’appuie sur deux critères indispensables, et jusqu’alors inédits : la définition opérationnelle d’une filière de recyclage (permettant d’évaluer si la filière est effectivement existante ou en développement), et la définition de la recyclabilité d’un emballage ménager. La méthode a été pensée pour prendre en compte les évolutions des dispositifs de collecte, de tri et de recyclage en France. Son ambition : apporter un cadre de référence au marché français et poser la première pierre d’une harmonisation à l’échelle européenne.

Ces sociétés font toutes partie de la communauté Natexpo, dont la prochaine édition aura lieu du 18 au 20 septembre 2022 à Eurexpo Lyon.

[1] Les préférences des consommateurs européens en matière d’emballage en 2020, étude auprès de 5 900 consommateurs européens réalisée en ligne au mois de mars 2020 par l’institut Toluna, pour le compte de Two Sides – https://www.twosides.info/documents/research/2020/packaging/Les-pr%C3%A9f%C3%A9rences-des-consommateurs-europ%C3%A9ens-en-mati%C3%A8re-demballage-en-2020_FR.pdf