Dans la mouvance du sain et du plus de conscience, le bien-être animal est en fer de lance, avec la nécessité de trouver des solutions. Nos sociétés occidentales sont en effet arrivées à un pic de consommation de viande rouge (et donc de pollution et d’appauvrissement des sols), avec un milliard de bovins en élevage dans le monde en 2015[1].

Face aux images insoutenables de la maltraitance animale, la réaction ne se fait pas attendre : les vagues ‘vegan’ (non-consommation et non-exploitation des animaux) et végétariennes évoluent à toute allure, chez les moins de 30 ans encore plus.

  • Buzz digital : #vegan, plus de 60 millions de posts sur Instagram
  • Conversions en masse : adeptes x10 en 10 ans au UK[2]
  • 40% des Français se revendiquent flexitariens, c’est-à-dire en recherche d’alternatives aux produits issus d’animaux12

Au-delà de l’allégation ‘bien-être animal’/ ‘cruelty-free’, ce sont toutes les industries qui se réinventent rapidement en végétal. Ce nouveau paradigme, appelé aussi ‘plant-based’ dans les pays anglo-saxons, s’étend des cosmétiques jusqu’aux croquettes pour animaux, en passant par le cuir.

Progressivement, les protéines végétales investissent toutes les recettes, y compris chez les rois du jambon. Même la ‘junk food’ repense le burger qui devient sans viande: à l’instar du Mc Veggie par McDonald’s en 2017, ou encore Beyond Meat distribué chez Whole Foods et Disney.

Les marques biologiques sont bien sûr figures de proue du veganisme.
En alimentation tout comme en cosmétique, on voit fleurir quantité de packaging portant la mention ‘vegan’. Culinairement, on s’éloigne désormais du principe de l’alternative, pour développer une nouvelle gastronomie à part entière, celle d’une approche glamour et appétissante du végétal et/ ou du cru . Cela nous conduit vers des alchimies gustatives inédites, comme la ‘frawmagerie’, le ‘vromage vegan’ et même le foie gras végétal (faux-gras). Le chef étoilé Alain Passart avait clairement ouvert la voie il y a 15 ans déjà!

Le végétal est non-plus une alternative, mais un eldorado du sensoriel et du durable.

LA PREUVE EN PRODUITS

Food :

  • Vég’gras, substitut du foie gras vegan, par Senfas 
  • Mayonnalg, 100% végétale et sans gluten, par Algue Service 
  • Tranché végan, alternative végétale au fromage, par BioVeg / All In Foods
  • Crêpes végétales et vegan, par Biobleud 
  • Boulettes de haricots rouges, par Ici & Là SAS 
  • Sauce tomate riche en protéines végétales grâce au quinoa et aux fèves d’edamame, qui apportent relief et croquant, par Bryio 

Cosmétiques :

  • Correcteur de teint vegan 07 Orange, par Boho Green
  • Mousse nettoyante vegan, par Terra Ipsum 

 

[1] Département américain de l’agriculture

[2] Étude menée par le magazine Vegan Life et l’association Vegan Society, 2016

12 LSA 22/02/18

Mentions légales et données personnelles