La distribution spécialisée en bio fait face à de nombreux défis, que les magasins devront relever pour s’adapter à un marché en pleine mutation.

Les magasins spécialisés restent les canaux majeurs de distribution des produits bio et ils se diversifient avec de nouveaux formats de vente : magasins zéro-déchet, épiceries locavores, développement du vrac… A l’instar de nouvelles applications telles que MyLabel qui évaluent les produits via les critères de choix de l’acheteur (planète, santé, société…), les adeptes de la bio vont peu à peu affiner leurs exigences et orienter à l’avenir leurs achats en fonction de ces tendances. Les canaux de distribution devront être prêts à répondre à ces attentes, en mettant l’accent sur ces critères. Tout en développant leur commerce digital, autre enjeu des années à venir.

Face à ces évolutions conséquentes, le salon Natexpo offre des réponses concrètes aux acteurs de la distribution, à travers ses conférences et son espace de speed dating Retail Expert sur lequel interviendront des experts de la distribution.

 

L’évolution du consommateur bio et la mutation de la distribution

A Natexpo, 1100 fournisseurs seront présents, mettant en lumière à travers leurs produits et leur communication les grandes évolutions de la bio.

Premiers concernés par l’évolution du marché, les professionnels de la distribution seront là pour comprendre, sentir et s’adapter aux attentes des consommateurs. Ils trouveront de nombreux éléments de réponse à Natexpo. Sauveur Fernandez d’Econovateur fera le bilan lors d’une conférence « Mutation de la distribution : quelles conséquences pour la bio ? » le dimanche 20 octobre à 14h, le lundi 21 à 17h30 et le mardi 22 à 15h sur le Forum des Bio-Tendances.

D’où proviennent ces changements ? Le consommateur bio, de plus en plus informé, précise ses convictions. Est-il plus sensible à la provenance des produits, en privilégiant le local, à sa santé, au travers d’ingrédients privilégiés, au bien-être des fabricants, se tournant alors vers du commerce équitable, à la réduction des déchets via le vrac… ?  La conférence du dimanche 20 octobre lors du Forum Natexbio « Le consommateur des magasins bio, les repères de ses attentes, le B.I.E.N. entre en jeu » ainsi que la conférence du lundi 21 « Le consommateur des magasins bio, les mutations en cours » par François Labbaye, président de Bio Développement, donneront des éléments de réponses. Son autre conférence du mardi 22 octobre à 10 h complètera l’analyse : « Le consommateur des magasins bio, les pistes pour avancer avec et vers lui » ! L’angle du sourcing sera abordé lors de la conférence donnée le dimanche 20 octobre à 14h et le lundi 21 à 14 h par Biopartenaire et Synadis Bio « Le commerce équitable : l’avenir de la bio ? ».

Autre sujet d’actualité et sur lequel les magasins bio doivent progresser, l’utilisation du digital pour la communication et la vente. Alice Roznowiev, journaliste et consultante en communication, expliquera « l’utilisation des réseaux sociaux par un distributeur spécialisé bio » dimanche 20 octobre à 15h et lundi 21 à 15h lors du Forum Natexbio. Tancrède du Réau d’Open Digital éclairera les distributeurs sur « la data au service du magasin bio » dimanche 20 octobre et lundi 21 à 11h sur le même espace.

 

Le vrac fortement sollicité

Si différentes denrées alimentaires telles que les céréales, le riz, les pâtes… sont disponibles en vrac depuis plusieurs années dans les magasins bio spécialisés, on voit cette offre prendre de l’ampleur dans les supermarchés pour répondre à une demande en forte hausse.

Mais il faut savoir que les problématiques sont réelles. D’une part, les consommateurs sont régulièrement confrontés à des ruptures de stock que ce soit dans les supermarchés ou les magasins spécialisés. Ce qui peut être démotivant pour ceux qui veulent s’y engager.

D’autre part, l’offre vrac bio n‘est aujourd’hui pas suffisante pour ouvrir un magasin 100% vrac et bio. C’est pourquoi les magasins de ce type ont une offre mixte entre bio et conventionnel (ou agriculture raisonnée).

Pour commenter ces enjeux, Célia Rennesson de Réseau Vrac donnera une conférence au Forum des Bio-Tendances le dimanche 20 octobre à 16h, le lundi 21 à 14h30 et le mardi 22 à 14h : « Le vrac et le bio ».

En complément, Retail Expert, un espace de speed dating permettra aux distributeurs en place ou en projet d’approfondir l’enjeu du vrac avec plusieurs experts de la distribution.

HL Display France présentera les solutions merchandising innovantes ou responsables pour les produits vrac.

 

La société belge Zero Waste Dispenser expliquera ses nombreuses solutions de distribution de vrac en inox ou verre, sans plastique.

 

 

Quant à Jean Bouteille, il répond à la demande croissante du vrac liquide grâce à ses fontaines ainsi que des bouteilles réutilisables et consignées.

 

Et pour la société belge Be-Fre, les sacs ne sont envisageables que lorsqu’ils sont réutilisables et éco-responsables !

 

Le local gagne en importance

Les produits locaux vont-ils devenir un incontournable de la distribution bio ? Les résultats de la nouvelle enquête Ecozept – réalisée sur 106 magasins spécialisés en bio répartis dans 12 régions françaises – seront présentés par Burkhard Schaer le lundi 21 octobre à 11h30 au Forum des Bio-Tendances.

On peut d’ores et déjà dire le local prend de l’importance pour les magasins spécialisés bio, et que les clients y sont sensibles. De la même façon, la disponibilité et la qualité des produits locaux sont en hausse. Une bonne nouvelle pour l’économie locale et les consommateurs !

 

Un accompagnement concret pour la création d’un magasin

D’une façon plus globale, l’espace Retail Expert sera l’occasion de rencontrer les experts pour ceux qui veulent créer leur futur magasin. ALV proposera ses solutions pour toutes les étapes de la création :  choix du local, financement, plans, équipements, animation…

Avec plus de 60 ans d’expérience dans le retail, HMY est également capable de concevoir un projet à 360°, depuis la conception de l’identité jusqu’à la fabrication et l’installation du mobilier.

 

 

En ce qui concerne les solutions de financement, la Nef est un pionnier de la finance éthique et participe à de nombreuses initiatives ayant une vocation écologique, sociale ou culturelle. Dans le secteur de l’alimentation, elle peut aider à financer votre projet !

 

Consultez le programme complet et la liste des exposants

 

Défiler vers le haut

 

 

Share via
Copy link
#Natexpo2019
Mentions légales et données personnelles